(📍A lire) L’histoire de Kimpa vita(1684-1706). #Firebarzzz #BlackHistoryMonth #Histoire #Afrique #KimpaVita #Portugal #Angola

CE JOUR-LÀ
 2 juillet, comme aujourd’hui

Le 2 juillet 1706, Kimpa Vita, prophĂštesse et mĂšre de la rĂ©volution africaine, est brĂ»lĂ©e vive Ă  l’Ăąge de 24 ans avec son compagnon et son bĂ©bĂ©. Elle avait Ă©tĂ© jugĂ©e comme hĂ©rĂ©tique et ennemie du roi portugais. Elle luttait pour la rĂ©unification du royaume Kongo.
NĂ©e entre 1684 et 1686 dans une famille de la noblesse kongo, Kimpa Vita aurait Ă©tĂ© baptisĂ©e par un prĂȘtre mĂ©tis originaire d’Angola, Luis de Mendonça. À l’Ă©poque, une grande partie de la population du royaume du Kongo est catholique, depuis le baptĂȘme, de Nzinga Nkuwu. Kimpa Vita va grandir Ă  une Ă©poque oĂč la guerre civile fait rage entre diffĂ©rentes factions au sein du royaume de Kongo, affaibli par des conflits incessants avec le Portugal (bataille d’Ambuila) et certains peuples voisins.
DĂšs sa jeunesse, elle est reconnue comme « nganga marinda » (intermĂ©diaire entre hommes et le monde des esprits). Elle va ĂȘtre initiĂ©e au sein de la sociĂ©tĂ© secrĂšte dite « kimpasi » (dĂ©livrait les gens des forces du mal Ă  travers des cĂ©rĂ©monies d’exorcisme « mbumba kindonga »). Kimpa Vita a Ă©tĂ© influencĂ©e par les prophĂ©ties d’Appolonia Mafuta « Fumaria », qui annonçait un chĂątiment divin et se promenait avec une pierre qu’elle prĂ©sentait comme la tĂȘte du Christ, dĂ©formĂ©e par la mĂ©chancetĂ© des hommes.
A partir de 1703, Kimpa Vita dit recevoir des rĂ©vĂ©lations, et annonce que Dieu punira les habitants du royaume si ce dernier n’est pas rĂ©unifiĂ©, avec pour capitale SĂŁo Salvador. Le roi Pedro IV prend connaissance de son message, mais garde ses distances avec elle. AutoproclamĂ©e « envoyĂ©e de Dieu », elle fonde le culte antoiniste, qui appelle Ă  lutter contre l’emprise portugaise. DiffĂ©rents miracles lui sont attribuĂ©s dans les villes et son mouvement attire des milliers de fidĂšles, jusqu’à la propre femme du roi Pedro IV.
Contre le cĂ©rĂ©monial, les fĂ©tiches ou la priĂšre, elle plaide l’action et l’intention : « Le baptĂȘme ne sert Ă  rien, Dieu ne retient que l’intention ». La puissance de son aura effrite massivement les visĂ©es des missionnaires portugais et capucins. Le danger est d’autant plus grand pour les colons. Les fidĂšles de Kimpa Vita, dĂ©sireux d’acquĂ©rir leur indĂ©pendance, sont aussi formĂ©s Ă  l’art de la guĂ©rilla. Face Ă  la puissance du mouvement, le roi Pedro IV dĂ©cide de s’allier avec les EuropĂ©ens, contre la prophĂ©tesse. Ses compagnons d’armes sont arrĂȘtĂ©s et Kimpa Vita est retrouvĂ©e dans une contrĂ©e, en train d’allaiter un bĂ©bĂ©. Une aubaine pour ses dĂ©tracteurs, qui en profitent pour briser le mythe de la Sainte Vierge qu’elle s’était forgĂ©.
Kimpa Vita est alors jugĂ©e comme hĂ©rĂ©tique et ennemie du roi. Elle est envoyĂ©e sur le bĂ»cher par les capucins, brĂ»lĂ©e vive Ă  l’ñge de 24 ans, dans la ville d’Evolulu (prĂšs de Mbanza Kongo), avec son compagnon Barro, et son bĂ©bĂ©.
Les messianismes congolais et angolais du XXĂšme SiĂšcle (matswanisme, kimbanguisme et tokoĂŻsme) font rĂ©fĂ©rence Ă  la figure de Kimpa Vita qu’on surnomme parfois surnommĂ©e la « Jeanne d’Arc congolaise » en raison des ressemblances entre sa biographie et celle de Jeanne d’Arc. Kimpa Vita fait partie des rares personnalitĂ©s ayant vĂ©cu sur la cĂŽte atlantique de l’Afrique Ă  cette Ă©poque au sujet desquelles il existe d’abondantes sources Ă©crites : journaux, rapports et lettres de 4 missionnaires capucins italiens actifs dans la rĂ©gion.

Benjamin Babunga watuna

Author: Firebarzzz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.