📍Un peu plus près des étoiles:[Quand le Rêve devient Réalité] #Blog #Nba #Warriors #DubNation @StephenCurry30 @RexChapman @KeyUtifull @SCurry_FR

[Est ce que Stephen Curry aurait brisé l’ère de LeBron James ?] #Warriors #Nba #StephenCurry

➡️ » Michael Jordan Le Spectre intemporel « 

Quand la NBA était encore diffusée sur canal Plus, il fallait se taper l’image cryptée et je ne regrette pas ces années, j’ai du m’y faire tout en essayant de rester informer sur l’actualité NBA, ce n’était pas simple mais on se débrouillait. 

Comme grand nombre de personne, j’ai été séduit par le spectre Michael Jordan. Le seul génie, à mes yeux, qui a fait de la NBA ce qu’elle est aujourd’hui : un sport jouissif, puissant, déjà attractif mais pas au niveau mondial. Quelques années passent et l’ère des grandes équipes telles les Boston Celtics ou les Los Angeles Lakers touche à leur fin. De nouveaux prétendants étaient déjà prêts à prendre la relève de manière assez musclée : les Detroit Pistons ou de manière plus féérique, avec l’épopée des Chicago Bulls.

Detroit Pistons

Chicago Bulls

➡️ »Franchise et Hip-hop « .

Comme je l’ai rappelé au début, j’ai appris à m’informer, et surtout à connaitre toutes les autres Franchises. Je précise que ce sont des  Franchises, et non des clubs en NBA, il n’y a pas de relégations en cas de mauvais résultats et cette même franchise peut changer de ville comme elle le souhaite. Exemple : dans les années 90’s les Nets jouait dans le New-Jersey (New jersey Nets) mais quelques années plus tard la Franchise des nets décide de quitter le New-Jersey pour aller juste à côté à Brooklyn (Brooklyn Nets), comme vous pouvez le constater le nom de la Franchise reste, quand le nom de la ville peut changer à n’importe quel moment.

Au delà de ça, tout en m’informant, j’ai pu constater et apprécier d’autres joueurs, d’autres franchises, notamment celles de l’ouest, pourquoi ? Bonne question ! Je ne sais pas, ou si plutôt, je sais. Sans doute que mon amour pour l’histoire de la Cité Des Anges ainsi que la musique californienne, comme le Hip-hop de l’ouest en règle générale a du jouer son rôle…

➡️ « les Suns et les Warriors ».

Bref… J’ai cet amour pour les Phoenix Suns et Les Golden State Warriors dont je pourrai te citer les noms des cinq majeurs sans bafouiller. Les Suns avait une équipe de guerriers et des joueurs charismatiques et que dire du maillot… Ils ont atteint des finales sans toucher le Graal.

Pour Golden State, mon attachement se développera d’une autre manière. Les Warriors, à une époque, flirtait dans les profondeurs du classement de la division Pacifique, sans jamais espérer quoi que ce soit. Mais cette équipe déployait un jeu à haut risque, à une époque ou Allen Iverson, Kyrie Irving ou Stephen Curry n’étaient même pas imaginables dans la tête d’un amoureux fou du basket.

A cette époque, mes dieux, après Jordan, se nommaient : Clyde The Glide Drexler, John Starks, Shawn Kemp, Bill Grant, Charles Barkley, Marc Price, Pat Ewing, Hakeem The Dream Olajuwon, Gary Payton, Derrick Coleman, David Robinson, Larry Johnson, Brian Grant, Brian Reeves, Isaiah Thomas, Dennis The Worm Rodman, Karl The Mailman »Malone, Tony Kukoc, Drazen Petrovic, Arvidas Sabonis, John Stockton, Keith Van horn, Mark Eaton et tant d’autres…

Mais, mes gars sûrs étaient ces trois voyous de la Côte Ouest qui me rendaient complètement dingue. Chris Mullin, Tim Hardaway et Mitch Richmond. Ils étaient surnommés le « Run TMC » (Run T pour Tim , M pour Mitch, C pour Chris). Le coach Don Nelson aimait la vitesse et les contres attaques et manifestement il avait les joueurs avec les caractéristiques pour réaliser son projet. Je reconnais qu’ils n’ont pas gagner de titre, mais le jeu développé de Run and Gun (en gros « court et tire ») qui deviendra la marque de fabrique de la Franchise dans les années à venir (mais cela, on ne le sait pas à ce moment précis), m’a plus que séduit. Les années se multiplient, les Warriors font quelques éclats en Play-offs, pour se faire sortir le tour suivant et Rebelote… 

Puis vient la draft 2009.

Le Run TMC

➡️ »Chef Curry, Baby Face Assassin, Mr Warrior, The Human Torch, peu importe le surnom.. choisi ton Poison! « .

Drafté en 7ème position par la Franchise des Golden State Warriors, personne ne se doute que l’équipe californienne basée à Oakland vient de s’accaparer les services d’une future légende, qui avec maitrise va révolutionner le jeu comme peu de joueur l’ont fait.

« Il rend normal les tirs ordinaires ». Je débuterai par cette phrase pour rendre hommage à Stephen Wardell Curry II, Fils de Dell et Sonya Curry.

Ce genre de gars qui n’est pas prévu sur la liste des invités, mais qui devient l’attraction de la soirée et en plus, qui prend le coeur de ta femme, de ta fille et de ta voisine en passant, sans faire exprès, tellement le gars à un sourire rare et encore humain. Je me revois avec la mère de mon enfant lui dire :  » Tu vas voir le Curry, il va tous les déchirer », ou « attend qu’il revienne de blessure et tu verras »,  » Laisse-les avec leur Lebron, tu vas voir »

Elle devait me prendre pour un fou, un taré quand j’ y repense et je la comprendrais. 

Le seul problème, est que j’avais mes raisons et surtout que j’avais raison, et pas qu’un peu, mais sur toute la ligne. Je suis un loup avec le regard d’un épervier, je pense avoir ce truc pour dénicher « la Perle Rare » avant que les gens ou les médias à sensation ne se penchent sur son cas (et c’est pareil pour le foot).

Et là, je savais qu’on avait une perle rare, qui ne maîtrisait pas son art comme il le voulait, et qui physiquement était fragile. Les médias français qui s’auto proclamaient serviteurs, cuisiniers, peintres et maquilleuses n’en avaient que pour sa Majesté LeBron James et c’est d’ailleurs toujours le cas aujourd’hui, à tel point qu’on peut douter de leur impartialité.

L’année 2011-2012 a été difficile. Curry étant éloigné des terrains ce n’était pas facile, mais un vrai supporter des Warriors sait prendre son mal en patience.

Comme j’aime le répéter aussi souvent que possible : « Depuis que Curry a traumatisé la NBA avec son sourire et ses shoots longues distances, tout le monde s’est senti dans le droit de shooter à 3 points ». Cela me fait doucement rire.

Ceci étant dit, si tu veux savoir qui est la plus grande menace dans le jeu depuis un certain Michael Jordan, regarde dans tous les matchs cruciaux de Curry durant sa carrière pour voir la peur qu’il représente dans les yeux de ses adversaires, qui sont prêt a défendre des fois à 2, 3, et j’ai même vu jusqu’à 4 joueurs pour l’empêcher de dégainer, c’est dire !!! 

Pour information : les équipes de basket s’affrontent en 5 contre 5 (là tu viens de comprendre ou je veux en venir).

➡️ »Les Femmes mentent,Les hommes mentent pas les Chiffres ».

Je ne vais pas m’amuser à passer l’après-midi midi à glorifier ses statistiques non, je veux juste m’attarder sur un détail du jeu, le tir à 3 points. Cette arme redoutable que des Reggie Miller, Ray Allen et tant d’autres ont perfectionner au fil du temps. Cette arme qui a changé le jeu du basket-ball à jamais avec l’éclosion de Stephen Curry. 

Juste quelques chiffres pour se faire une idée du Champion.⬇️⬇️⬇️

Records individuels

  • Plus grand nombre de tirs à 3 points inscrits lors d’un match de finale NBA avec 9 réalisations;
  • plus grand nombre de tirs à 3 points inscrits lors d’une saison avec 402 réalisations en 2016 ;
  • plus grand nombre de tirs à 3 points tentés lors d’une saison avec 886 tirs en 2015-2016 ;
  • plus grand nombre de tirs à 3 points inscrits lors d’une campagne de playoffs avec 98 réalisations en 2015 ;
  • plus grand nombre de tirs à 3 points tentés lors d’une campagne de playoffs avec 231 tirs en 2015 ;
  • plus grand nombre de tirs à 3 points inscrits dans un mois de compétition avec 81 réalisations en janvier 2016 ;
  • plus grand nombre de matchs avec au moins un tir à 3 points inscrit avec 152 rencontres (au 14/04/2016, en cours) ;
  • plus grand nombre de points inscrits en une prolongation avec 17 unités ;
  • seul joueur de l’histoire de la NBA à terminer une saison à plus de 30 points par match en jouant moins de 35 minutes en moyenne, en 2016 ;
  • seul joueur de l’histoire de la NBA à terminer une saison à plus de 30 points par match et avec des pourcentages supérieurs à 50 % aux tirs, 40 % aux tirs à trois points et 90 % aux lancers-francs, en 2016 ;
  • seul joueur de l’histoire de la NBA à avoir remporté le titre de MVP à l’unanimité, en 2016.

Records collectifs

  • Meilleur bilan sur une saison régulière, 73 victoires et 9 défaites, avec les Warriors de Golden State en 2015-2016 ;
  • meilleur bilan à l’extérieur sur une saison régulière, 34 victoires et 7 défaites, avec les Warriors en 2015-2016.
  • meilleur début de saison, 24 victoires consécutives, avec les Warriors en 2015-2016 ;
  • plus grand nombre de victoires consécutives à domicile, 54 victoires, avec les Warriors entre le 31 janvier 2015 et le 29 mars 2016 ;
  • plus grand nombre de tirs à 3 points inscrits par un duo lors d’une saison, avec Klay Thompson, et 678 réalisations en 2016 ;
  • plus grand nombre de tirs à 3 points tentés par un duo lors d’une saison, avec Klay Thompson, et 1 536 tirs en 2016 ;
  • plus grand nombre de tirs à trois points réussis sur une saison, 1 077 réalisations, avec les Warriors en 2015-2016.

Records de franchise

Avec les Warriors de Golden State

  • Record de points : 19 159
  • Record de tirs à trois points réussis : 2 977
  • Record de tirs à trois points tentés : 6 903
  • Record de passes décisives : 5 150

(Mise à jour 15/12/2021)

Plus, peut-être, que d’avoir effacé des tablettes Allen, c’est la rapidité avec laquelle Curry y est parvenu qui sidère. Là où le premier a marqué 2 973 paniers à trois points en 1 300 rencontres, Monsieur Stephen Curry aura mis 789 matches pour le dépasser, soit 511 de moins ! Le double MVP 2015 et 2016, également en tête du classement du plus grand nombre de paniers à trois points marqués, saison régulière et play-off confondus, n’a qu’un record qui lui échappe pour remplir toutes les cases : celui de quatorze tirs à longue distance inscrits en un seul match, détenu par son coéquipier un certain Klay Thompson, actuellement convalescent mais bientôt de retour.

Klay Thompson en Feu 14/3points en un match,Record à battre.

Cette nuit Stephen est devenu incontestablement le meilleur shooteur à trois point de la planète, et vient de montrer au Monde entier qui est le véritable patron de cette ligue au Madison Square Garden de NewYork, le 15 Décembre 2021. Dieu merci j’ai eu la chance de voir ça. Chapeau L’ Artiste et continu de creuser ce Record. Warriors For Life.

Si ce post te parle, laisse un petit coeur, ou un commentaire ,c’est toujours bon pour la motivation.

Firebar💤

⛔⛔⛔🎧🎙🏀

Pour être informé en exclusivité de mes derniers posts par email, ABONNEZ VOUS Ã  mon site ⏩ www.firebarzzz.Com

Laissez vous emporter par la musique, les découvertes ou les re-découvertes…
Et pas que..  Bonnes vibes à vous

HipHopEd #hiphophistory 

#HipHopCulture #hiphopbeats #hiphop

#streaming #foodporn

#cat #dog #tatoo #bbw #argentina #Uruguay #newYork #LosAngeles 
#paris #USA  #Espana
#japan  #china  #photography 
#europe #africa #india #autralia #brasil 

Author: Firebarzzz

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.